Cours d'encadrement gratuit - LA'technique d'encadrement de Novembre : tension des textiles délicats

Publié le par L'ARTISTENCADREUR

    

P1010021recol.jpg

 

Introduction

 

Ce cours d'encadrement concerne la conservation et la mise en valeur d'oeuvres brodées sur des textiles plats et légers: le plus couramment : les points de croix, points comptés... sur canevas, les broderies sur toiles et draps de coton, lin...les dentelles...

Il ne concerne donc ni les tapisseries lourdes ni les tapis.

 

Cette technique s'applique aux textiles plats de collection, anciens ou contemporains, documents familiaux à transmettre aux générations futures... méritant d'être conservés dans de meilleures conditions que celles que l'on connaît :

 - Les  agrafes métalliques forment des trous, créent des tensions non uniformes, et entraînent à terme, la formation de taches.

- Les tensions sur châssis de bois donnent au textile le rôle de filtre à air qui retient la poussière.

- Cartons acides et adhésifs peuvent aller jusqu'à entraîner la désagrégation des fibres, accélérée par une tension excessive, un contact avec la vitre, une exposition au soleil....

 

Avant d'encadrer un document textile,

- réparer les éventuelles lacunes ou déchirures, pour qu'il soit en "bon état",

- après s'être assuré des dimensions du document (1 cm au moins, tout autour de FI), surfiler les bords afin qu'ils ne risquent pas de s'effilocher,

- laver (à la main si le document est délicat), rincer plusieurs fois, ne pas essorer, sécher à plat et repasser en veillant à garder les fils de chaîne et de trame bien perpendiculaires.

- monter le document textile sur un support rigide, lui même recouvert de tissu : c'est précisément le sujet du cours.

 

Fournitures :

- carton non acide,

- tissu de coton, 100% ou mélange polyester, solide, d'une texture "proche" de celle du document,  "grand teint"...   lavé, rincé, séché à plat et repassé comme le document,

- épingles très fines,

- fil de couleur contrastée et aiguille fine,

- molleton polyester

- adhésif double face et colle vinylique

- chemise de classement en plastique transparent

 

 

 

Cours N°1. Montage du document textile sur un support rigide

  

1. Les cotes de FI 

 

Épingles et aiguille à coudre ne doivent pénétrer dans le document textile, qu'entre deux fils, afin de ne pas abîmer les fibres.

 

Déterminer les cotes de FI en fonction de ce que l'on veut voir du document.

Marquer avec une épingle les points-clés, limites de FI.

Sur un document dont on voit distinctement l'armure, il suffit de souligner les limites de FI, avec une aiguillée de fil contrasté,  en suivant les fils de trame et les fils de chaîne qui passent par les points-clés choisis.

 

a-garder--13-.JPG

 

Si le document a été déformé par la broderie, il ne sert à rien de suivre les fils...

Déterminer les cotes de FI en fonction de ce que l'on veut voir du document.

Découper un gabarit à ces mesures, dans une feuille de plastique transparent et suffisamment rigide pour ne pas se déformer et se déplacer quand on appuiera dessus. 

Poser le gabarit sur le document en centrant le motif.

Piquer des épingles aux quatre angles et le long des côtés.

 

 

1. Empreinte du gabarit, aux épingles 

 

Remplacer les épingles par du fil de couleur très contrastée, en croisant les lignes et en laissant le fil dépasser les bords du document.

 

2. fils à la place des épingles

 

 

2. Découpe des éléments du paquet 

 

Définir la marge à appliquer autour de FI pour obtenir les cotes du paquet, et donc du support rigide : il convient donc à ce moment de choisir la technique d'encadrement.

Il conviendra de choisir une marge qui permette de laisser 2cm minimum au delà des bords surfilés du document.

Découper trois cartons (fond,support rigide et biseau) et une cartonnette (cache), aux cotes du paquet.

Ouvrir la fenêtre du carton de biseau solidarisé avec sa cartonnette... Et réserver.

 

 

3. Préparation du support de tension

 

Poser du Scotch double face le long des bords du support rigide, à l'extérieur de la zone occupée par le document.

Poser dessus une couche de molleton polyester. 

 

     3. double face sur les bords du support rigide 4. matelassure polyester sur le support rigide

 

 Découper le tissu de recouvrement aux cotes du paquet auxquelles il convient d'ajouter 3 ou 4cm de toutes parts.

S'assurer que les bords du tissu de recouvrement sont coupés bien droits (ou déchirés sans être déformés), et suivent bien le droit fil et le contre fil.

Étendre le tissu de recouvrement sur le plan de travail et poser le support rigide, matelassure contre le tissu, bien centré.

En pressant le carton de ses avant-bras, remborder de la main gauche au milieu d'un côté, et fixer de la main droite, en piquant une épingle dans la tranche du carton.

Mesurer la largeur du rembord et remborder de la même façon le long du reste du côté.

Procéder de la même façon sur le côté opposé, puis sur les deux autres. 

 

5. Tissu contre plan de travail, épinglage du tissu de rec     5b. vue de l'épinglage , carton contre plan de travail

Vue sur le dos , tissu rabattu                                                     Vue sur la face, tissu déployé

 

Faire l'empreinte des rembords, marquer les angles à 45° dans les coins.

Encoller la surface d'un premier trapèze ainsi délimité...

 

a. empreinte et tracé des coins-encollage des trapèzes

 

 

... Appliquer le rembord, lisser et laisser sécher....

 Procéder de la même façon sur sur le côté parallèle :

 

a1.remborder 2 côté parallèles

 

 

  Pour le 3e côté, dégager les escès de tissu dans les angles pour encoller le trapèze :

 

a3.3e et 4e côté-dégager de chaque côté pour encoller 

 Remborder et lisser

 

a4.remborder

 

  Plier et aplatir avant de coller le pliage, de sorte que rien ne dépasse du paquet .

Laisser sécher le "support rigide", maintenant recouvert du "tissu de recouvrement", une nuit avant d'enlever les épingles.

 

 

4. Tracé aux épingles et au fil, de FI sur le support de tension

 

Superposer le cache biseauté et le support rigide recouvert de tissu et débarrassé de ses épingles.

Faire l'empreinte de l'ouverture en piquant des épingles le long de FI

 

6. Empreinte de FI, aux épingles

 

  Enlever le carton biseauté et incliner les épingles.

 

7. Inclinaison des épingles

 

Remplacer les épingles par des fils en croisant les quatre lignes et en laissant les fils dépasser les bords du support rigide.

 

8. fils à la place des épingles

 

 

5. Superposition des deux tracés au fil

 

Poser le document sur le tissu de recouvrement en superposant les deux tracés en fil de FI en piquant aux quatre angles, puis au milieu des quatre côtés...

Le document doit être suffisamment tendu pour être plat mais pas beaucoup plus : on peut éventuellement placer le document de sorte que sa FI dépasse légèrement celle du support d'1mm de toutes parts.

 

9. superposition des 2 tracés au fil de bâti, aux épingles

 

 

Avec une aiguille (courbe si on préfère) et du fil de la couleur du document, coudre le long des lignes, à 5 mm à l'extérieur, à points avant, assez rapprochés.

  9b point avant à 5mm à l'ext.du fil de bâti

 

  Enlever les fils de bâti...

 

10. enlever les fils de bâti copie

 

 

 

 

Cours N°2. Oeuvres textiles particulières

  

Losange de Ghislaine : problème de centrage..

 

Ghislaine (3)recol  Ghislaine (1)col

 

 Le gabarit du losange doit être intégré dans un gabarit rectangle minimum (celui dans lequel il s'inscrit) . On a besoin de la forme de FI mais aussi de son emplacement par rapport aux horizontales et aux verticales  du support rigide.

Si on veut que le paquet soit lui aussi en losange, il faut intégrer les précédents gabarits dans un losange suffisamment grand pour contenir le rectangle du support rigide...  

 

Point de croix de Nadine, broderie de Monique  (bords "pleins" , brodé jusqu'aux bords, très bien délimités)... 

Nadine rec  Moniquerec

 

 Et canevas sans bordure (cf Marlène) , assortis de bandes de tension...

 

Ce type de document appelle deux sortes de techniques d'ouverture de FI à 45° :

- ouverture en X en prévoyant un recouvrement de 1 ou 2 mm de la broderie ...

- ou Ouverture en biseau inversé en O.

  

Tissus peints (peinture sur soie d'Hélène) : documents parfaitement plats , à fixer comme un document en papier, avec des charnières de  papier japon et de la Tylose., ou du Filmoplast P90.

 

 

 

Cours N°3. Dernières recommandations

 

Comme les documents papiers, les documents textiles de valeur doivent être conservés dans des conditions rigoureuses. En effet un manquement à l'une de ces règles risque , à plus ou moins long terme... d'être à l'origine de dégâts parfois irréversibles : tâches, auréoles, apparitions de lacunes, déchirures.

 

Récapitulons...

 

1. Le document doit être propre (éventuellement, avoir été confié à un spécialiste pour son nettoyage) et sec.

2. Il devra être protégé par une vitre (des poussières , pollutions et fumées, des salissures et des coups ), sans être à son contact (de la condensation)... Prévoir donc un cache en carton de 0,3 au moins.

3. Il ne devra être au contact que de cartons non acides et de textiles "grand teint" en coton et polyester.

4. La tension doit être minimum (juste pour ne pas former de plis) , régulière (selon un ordre précis de gestes), uniforme (partout la même). Pas d'agrafe ! Ni de tension sur un châssis qui de surcroît donne au document le rôle d'un filtre à air retenant la poussière... 

 

Et en plus ...

 

Des cales :

Aux cotes du paquet, couper un carton de 0,3 cm aux cotes du paquet, ou reprendre le cache ayant servi pour délimiter FI lors des opérations de tension...

Et  pratiquer une ouverture plus grande que FI, de sorte que

- le cache final n'écrase pas le document, ou le moins possible, lorsqu'on fermera le paquet,

- et qu'on réduise encore les risques de condensation.

 

cale.jpg

 

 

P1010001-copie.jpg 

 

 

 

Une étanchéité maximum :

 Afin d'exclure au maximum les risques d'infiltration des "polluants",

- le paquet devra être indépendant du cadre,

- fermé au Kraft gommé avec des rembords au delà des coins,

- fixé au cadre avec des clous et , contrairement à ce qu'on fait habituellement, "fini" avec des bandes de lustrine , plus stables dans le temps, que le Kraft gommé brun.

 

Un accrochage prudent : 

- Pas sur un mur froid ... Froid et humidité font condensation !

- Pas à proximité d'une source de chaleur.

- Pas de soleil, ni de spot dirigé ! 

 

 

 

 

 

 

Publié dans LA'fiche gratuite

Commenter cet article

Aude 20/11/2011 12:08


Merci de toutes ces explications. Elles me seront très utiles